Home » Cancer » Tout savoir sur le cancer du poumon
Cancer

Tout savoir sur le cancer du poumon

Depuis 2016, la plateforme vivreavec.be s’adresse aux patients atteints du cancer du poumon. Le Docteur Christophe Compère, onco-pneumologue au CHIREC, nous en explique la finalité exacte.

Qu’est-ce qui a motivé la création de cette plateforme ?

« Le fait qu’il n’existait que très peu d’associations de soutien aux patients atteints de ce cancer et peu d’information en ligne. Force est de constater que le cancer du poumon n’a pas la même visibilité que d’autres cancers comme ceux du sein ou de la prostate. »

« Il était donc utile de développer un tel outil de communication. Sous l’impulsion d’un laboratoire pharmaceutique, la plateforme a été développée par des équipes multidisciplinaires, dont des onco-pneumologues de diverses institutions hospitalières et des infirmières impliquées dans les soins oncologiques.

À qui s’adresse ce site ?

« Essentiellement aux patients atteints du cancer du poumon. Ils peuvent y trouver les témoignages vidéo et écrits d’autres patients partageant leur expérience de la maladie et la manière dont ceux-ci vivent leurs traitements. »

Le cancer du poumon n’a pas la même visibilité que d’autres cancers comme ceux du sein ou de la prostate.

« En outre, des médecins et coordinateurs de soins oncologiques y expliquent ce qu’est exactement le cancer du poumon, les différentes thérapies possibles, les aspects techniques de la prise en charge diagnostique et du traitement, etc., tout en fournissant des conseils pratiques. »

« L’un des objectifs majeurs du site web est de sortir les malades d’un certain isolement. À cet égard, les témoignages d’autres patients permettent aussi de les rassurer ; ils y voient que les traitements fonctionnent et sont souvent plutôt bien supportés.

La plateforme est-elle interactive ?

« Non car, par des échanges via le site, certains professionnels de santé auraient pu être cités, à bon ou mauvais escient, ce qui aurait pu causer un problème à l’égard de l’Ordre des médecins. »

« En revanche, parallèlement au site web, il existe une page Facebook pour permettre l’échange de commentaires entre patients ou personnes dont les proches sont touchés par la maladie. »

Next article