Home » Cancer » « Le capital soleil n’est pas une légende ! »
cancer

« Le capital soleil n’est pas une légende ! »

En collaboration avec
Peu importe le phototype, il faut utiliser une photoprotection toute l’année et renouveler son application toutes les 2 heures lors de l’exposition au soleil.
En collaboration avec
Peu importe le phototype, il faut utiliser une photoprotection toute l’année et renouveler son application toutes les 2 heures lors de l’exposition au soleil.

Le soleil et ses rayons sont responsables des cancers cutanés et du vieillissement prématurés de la peau. Il faut donc absolument s’en protéger. Comme le détaille Florence Hendrick, représentante médicale chez ISDIN, ce ne sont pas les seuls. Elle insiste dès lors sur la nécessité de bien se protéger.

Florence Hendrick
représentante médicale chez ISDIN

Florence Hendrick : « Hyperpigmentations, brûlures, carcinomes, allergies… Les dangers liés au soleil sont nombreux. L’une des pathologies associées à une exposition solaire prolongée la plus courante, ce sont les lésions de kératoses actiniques. Ces dernières ne sont pas aussi graves que les mélanomes, mais elles peuvent conduire le patient à développer des tumeurs cutanées. Il faut alors les enlever, les risques étant des cicatrices résiduelles disgracieuses ». Les UV participent aussi au vieillissement cutané… à hauteur de 80 % ! Ils dégradent les protéines (collagène et élastine) et les cellules de la peau (les fibroblastes). 

Des gestes simples mais trop souvent ignorés

En contact permanent avec des dermatologues, notre interlocutrice relaye leurs inquiétudes : « Les gens ne se protègent pas suffisamment. Les nuages ne filtrent que 5 à 10 % des UV. Il faut protéger sa peau dès le plus jeune âge. Le capital soleil n’est pas une légende ! Peu importe le phototype, il faut utiliser une photoprotection toute l’année et renouveler son application toutes les 2 heures lors de l’exposition au soleil. Notamment en utilisant l’Eryphotona AK des laboratoires ISDIN qui est un traitement préventif et curatif des lésions de Keratose Actinique. Ce traitement a le pouvoir de réparer les dommages causés à notre ADN par le soleil, de donner une seconde chance à votre peau. En règle générale, il faut être attentif quand on sélectionne un solaire, être vigilant au rapport entre les UVB et UVA qui doivent être 1/3, utiliser au minimum un 50+ et privilégier la combinaison de filtre différent ».

Next article