Home » Cancer » On pourrait éviter 40 % des cancers, soit 28.000 cas par an
cancer

On pourrait éviter 40 % des cancers, soit 28.000 cas par an

L’évolution annuelle du nombre de cancers en Belgique interpelle. De 68.700 nouveaux cas en 2017, on dépassera sans doute les 83.000 en 2030. Cette hausse risque encore de s’amplifier en raison de l’allongement de la durée de vie et de la croissance démographique. 

Dr Anne Boucquiau Directeur médical de la Fondation contre le cancer

Inquiétante pour la santé des Belges, notre système de soins de santé et les finances publiques, cette hausse n’est pourtant pas une fatalité. Une prévention efficace permettrait de diminuer cette incidence de 40 % et donc d’éviter 28.000 nouveaux cas par an. Il faut agir sur les facteurs aggravants de la maladie : le tabagisme, à l’origine de 20 % des cancers ; la mauvaise alimentation, non équilibrée et pauvre en végétaux, qui engendre surpoids et obésité ; la consommation d’alcool ; le manque d’activité physique.

Agir sur ces quatre facteurs permettrait déjà de diminuer de quelque 20 % la survenue de nouveaux cas de cancer. Les autres facteurs de risque sont entre autres les ultraviolets et les mauvaises protections professionnelles contre les polluants ; etc. La vaccination permettrait aussi d’éviter des infections comme le papillomavirus, qui entraîne cancer du col de l’utérus. Un dépistage systématique mieux suivi pour certains cancers diminuerait en outre le taux de mortalité.

D’autres initiatives visent à lutter contre le cancer. Lancé et financé par la Fondation contre le Cancer en 2020, le Baromètre du cancer est un état des lieux sur la lutte contre la maladie en Belgique. Destiné aux professionnels de la santé, associations de patients et décideurs politiques, il identifie les grandes priorités visant à améliorer la situation. Elles concernent la prévention, le dépistage, le diagnostic, le traitement, la période de vie après détection d’un cancer et les soins palliatifs.

Il faut agir sur les facteurs aggravants de la maladie : le tabagisme, la mauvaise alimentation, la consommation d’alcool et le manque d’activité physique.

Autre initiative : ce 22 mars, la Fondation contre le Cancer organise Beating Cancer Together. Cet événement met à l’honneur des chercheurs qui font avancer la recherche contre le cancer, à l’occasion de la remise des « grants » – ou bourses – qui leur sont octroyés.

La Fondation contre le Cancer, en sa qualité d’organisation de référence, nationale et indépendante, a initié et financé une analyse objective de la situation du cancer en Belgique, en étroite collaboration avec le Centre du Cancer de Sciensano, la Fondation Registre du Cancer, le Collège d’Oncologie, de nombreux acteurs de terrain et les patients.

Next article