Home » Cancer » Radiothérapie : l’union fait la force
Sponsored

Pr Geets

Chef de service de radiothérapie

Cliniques universitaires Saint-Luc

Dr Cvilic

Cheffe de service de radiothérapie

Clinique Saint-Jean

Afin d’améliorer la prise en charge de leurs patients, les Cliniques universitaires Saint-Luc et la Clinique Saint-Jean associent désormais leurs services en radiothérapie. Une première au sein des réseaux hospitaliers à Bruxelles et en Brabant Wallon.

Texte : Maria-Laetitia Mattern

Les explications du Professeur Geets, Chef de service de radiothérapie aux Cliniques universitaires Saint-Luc et coordinateur de l’Association de radiothérapie du réseau, et du Docteur Cvilic, Cheffe de service de radiothérapie et coordinatrice de la Clinique du cancer à la Clinique Saint-Jean.

Quel est le but du partenariat entre vos deux centres hospitaliers ?

Pr Geets : « Notre partenariat se traduit en trois axes : assurer une qualité optimale des soins, optimiser les infrastructures et les organisations, et favoriser l’accessibilité aux soins.

En fait, le but de cette association est d’uniformiser les pratiques au sein des services (l’un à Woluwé et l’autre au centre de Bruxelles) afin d’offrir au patient un accès à une qualité de soin identique pour les cancers les plus fréquents. Cela passe par la mise en place de pratiques et de procédures semblables, d’outils communs dans le traitement des patients, par l’adoption de machines identiques plus performantes, de formations médicales à la pointe, etc. »

Travailler en réseau permet de tirer la qualité vers le haut, de profiter du meilleur des différentes institutions de soin.

Concrètement, comment s’organise-t-elle ?

Dr Cvilic : « Comme le Pr Geets l’explique, nous voulons garantir une qualité de soin identique dans chaque centre et permettre aux patients de choisir la clinique la plus proche de chez eux, sans compromis sur la qualité de la prise en charge.

Un certain nombre de mesures concrètes ont déjà été mises en œuvre pour y parvenir. La collaboration entre nos équipes a été renforcée. Cela passe notamment par la participation commune à des concertations multidisciplinaires oncologiques pour les cas complexes, l’harmonisation de nos guidelines ou encore des consultations croisées.

Les cas de tumeurs rares diagnostiqués à Saint-Jean sont adressés à Saint-Luc. Certains patients sont aussi, moyennant leur accord, intégrés dans des études cliniques de Saint-Luc.

L’harmonisation de la qualité des soins et l’optimisation des infrastructures impliquent aussi que nous nous concertions avant chaque investissement important. C’est notamment le cas pour l’accélérateur acheté récemment par la Clinique Saint-Jean qui, une fois installé, sera par ailleurs contrôlé par les physiciens de Saint-Jean et de Saint-Luc.»

Quels sont les bénéfices pour chacun des centres, Saint-Luc et Saint-Jean ?

Pr Geets : « Cette association nous permet d’abord d’amener la qualité vers le patient, d’améliorer sa prise en charge où qu’il habite, avec la même expertise et les mêmes outils. Ensuite, cela permet de centraliser les cancers les plus rares à Saint-Luc pour qu’ils bénéficient de l’expérience d’un centre académique, et participent à des études cliniques de pointe. Enfin, dans le cadre du déploiement des réseaux, cela permet aux Cliniques universitaires Saint-Luc de prendre une véritable place sur la région bruxelloise en matière de radiothérapie. »

Dr Cvilic : « À Saint-Jean, cette association permet d’offrir au patient le meilleur des deux mondes : d’une part, la rigueur et l’expertise universitaires et, d’autre part, la proximité et la flexibilité d’un hôpital de plus petite taille au cœur de Bruxelles. »

Et quels sont les avantages de cette association pour le patient ?

Pr Geets : « Premièrement, si on travaille ensemble et qu’on réfléchit ensemble à la mise en place de recommandations, cela permet globalement de tirer la qualité vers le haut pour tout le monde – patients en premier lieu. Deuxièmement, cela permet, pour des pathologies plus rares ou plus complexes, de les centraliser à Saint-Luc. Le patient est ainsi entouré d’une équipe experte et expérimentée. »

Next article