Home » Soins de Santé » « Vers un système social et de santé intégré et humain »
Covid-19

« Vers un système social et de santé intégré et humain »

Alain Maron, Ministre bruxellois de la Santé.
Alain Maron, Ministre bruxellois de la Santé.

La crise du covid-19 a frappé de plein fouet les Bruxellois et Bruxelloises. Le personnel soignant s’est mobilisé de manière remarquable pour que le nombre d’hospitalisations diminue de jour en jour mais les effets de la prise persistent et appellent à prendre des mesures fortes.

Le point de vue d’Alain Maron, Ministre bruxellois de la Santé.

Publicité

Notre état de santé n’est en effet pas qu’une question de virus et de génétique ; il est aussi déterminé par de multiples facteurs comme la qualité de notre logement et de son environnement, nos relations sociales, notre alimentation,… Et la dernière étude du Bureau fédéral du Plan tire la sonnette d’alarme : la crise du covid-19 impacte négativement ces déterminants, en particulier parmi les groupes déjà vulnérables.

Des leçons à tirer

Face à ce constat, en tant que Ministre bruxellois de la santé et de l’action sociale, je compte renforcer la gestion intégrée des politiques sociales et de santé, initiée l’année passée. Notamment, de nouvelles maisons médicales seront agréées et leurs missions seront élargies afin qu’elles puissent agir encore plus sur la diversité des déterminants de la santé.

Les besoins différant d‘un quartier à l’autre, nous privilégions une approche « sur-mesure », plutôt que « clé sur porte ». Ainsi, des contrats locaux social-santé seront prochainement lancés, avec les CPAS, le secteur associatif et les administrations. Des « référents social-santé » seront désignés pour aller à la rencontre des habitants et des associations dans les quartiers afin de fournir les réponses les plus adaptées aux besoins.

Pour éviter aux personnes sans-abri d’être infectées par le covid-19, nous avons ouvert, en quelques semaines, plus de 700 places d’accueil. Cette solution temporaire était vitale mais elle ne peut durer. Nous devons offrir une solution durable au sans-abrisme : le Housing First sera renforcé car le logement est un point de départ essentiel pour la santé. Avec ces mesures et d’autres, nous agirons ainsi en amont sur les déterminants de la santé.

De plus, il importe que les acteurs du social et de la santé appelés à mettre en œuvre ces mesures disposent de moyens suffisants pour accomplir leur travail de façon humaine et professionnelle. Dès lors, j’estime nécessaire de poser la question de l’amélioration du statut de ces professions de première ligne.

Ainsi, nous créerons un système social et de santé intégré et humain, au service de toutes les Bruxelloises et de tous les Bruxellois, qui amoindrira les effets de la crise du covid-19 et surtout nous rendra confiance dans l’avenir.

Publicité
Next article