Home » Santé Mentale » La médecine des bourgeons, alliée de notre santé mentale
santé mentale

La médecine des bourgeons, alliée de notre santé mentale

En collaboration avec
En collaboration avec

Stress, épuisement, burn-out sont aujourd’hui devenus courants. En plus des conséquences sur notre psychisme, des symptômes physiques peuvent alors apparaître, comme des insomnies ou de l’hypertension. Pour nous soulager, la gemmothérapie se fait une place de plus en plus importante dans nos officines.

Cécile Adant

pharmacienne responsable des formations et de l’information scientifique

Pranarom et HerbalGem

Anti-inflammatoire et antioxydante, la gemmothérapie est une forme de phytothérapie qui utilise les bourgeons pour ses propriétés. « Le bourgeon ne contient pas les mêmes molécules que les autres parties de la plante » souligne Cécile Adant, pharmacienne responsable des formations et de l’information scientifique chez Pranarom et HerbalGem. « On y trouve des acides aminés, des minéraux, des oligoéléments mais surtout, en plus grande quantité, des polyphénols qui déterminent les actions de chaque bourgeon sur l’organisme. »

La gemmothérapie est considérée comme plus douce que les huiles essentielles et que l’on peut plus facilement s’approprier sur base de conseils pertinents.

Au milieu du 20e siècle, quand le médecin homéopathe belge Pol Henry découvre les bienfaits des bourgeons, il démontre que la gemmothérapie permet de traiter des pathologies de manière précise. Notamment, de réguler le stress ou l’anxiété, des problématiques qui sont devenues de véritables enjeux de société.

Retrouver un équilibre mental

Parmi les bourgeons phares dans la gestion du stress au quotidien, on peut citer le figuier, l’aubépine, le cassis ou encore le tilleul. « L’action du bourgeon de figuier est dite ‘serotonin-like’ car dans son macérat, on trouve de la sérotonine, l’hormone du bonheur, ainsi que du magnésium, le minéral anti-stress, » explique la pharmacienne. « Le tilleul, quant à lui, nous permet de récupérer des cycles de sommeil réparateurs, car le risque de développer du stress en journée est plus élevé si notre sommeil est déréglé. Ces bourgeons agissent donc tous sur le stress mais chacun d’entre eux a un mode d’action spécifique sur notre organisme. Ils ne sont pas prescrits pour les mêmes symptômes du stress. » C’est là que se trouve la force de la gemmothérapie. En ciblant chaque symptôme, le patient peut trouver une thérapie adaptée à ses propres besoins. Pour prévenir ou bien traiter le stress. « L’autre avantage est qu’il s’agit d’une thérapie considérée comme plus douce que les huiles essentielles et que l’on peut plus facilement s’approprier sur base de conseils pertinents. L’idéal est toujours de demander l’avis d’un pharmacien ou d’un naturopathe formé en gemmothérapie, surtout si les bourgeons viennent s’ajouter à un protocole médicamenteux déjà en place. »

Du pic de stress au stress chronique, il n’y a qu’un pas

D’un point de vue scientifique, le stress est en soi positif et nous permet de réagir face au danger. Après un stress intense, le corps est normalement bien constitué et retrouve un niveau d’équilibre. Mais si notre organisme subit des pics de stress à répétition, nous entrons alors dans une phase de stress dit chronique qui peut aboutir à l’épuisement ou au burn-out. « Le stress chronique est un terrain fertile pour le développement de pathologies comme le diabète, la dépression ou certaines maladies auto-immunes, rappelle Cécile Adant. » « Le savoir-faire de la gemmothérapie permet d’ailleurs d’associer plusieurs bourgeons pour traiter différents types de stress. C’est le cas de notre produit Calmigem, recommandé pour les périodes de stress aigus, ou le complexe Energem, qui aide à retrouver une stabilité mentale, physique et émotionnelle en cas de burn out. »

Notre volonté est de soutenir une meilleure information vers le grand public, mais également de promouvoir une meilleure formation de tous les professionnels de la santé.

Un marché en pleine expansion

En Belgique, la gemmothérapie s’affirme dans les pratiques depuis plusieurs années, aidée par l’ancrage belge d’HerbalGem, premier laboratoire spécialisé en gemmothérapie créé en 1986 et basé à Vielsam, au cœur de l’Ardenne. Les grands industriels pharmaceutiques entrevoient bien sûr un créneau dans lequel s’insérer. Mais parmi les acteurs essentiels de la santé mentale, les psychologues sont également très réceptifs à la gemmothérapie. « Ils s’intéressent à cette thérapie douce parce que les bourgeons peuvent aussi être préconisés dans la gestion des émotions, » précise Cécile Adant. « En tant que laboratoire, notre volonté est de soutenir une meilleure information vers le grand public pour faire bénéficier le plus grand nombre des bienfaits des bourgeons, mais également de promouvoir une meilleure formation de tous les professionnels de la santé car cette thérapie ne fait actuellement pas partie des cursus. »

Next article